Archive pour la catégorie 'Photographe Frédéric Hennion'

Une simple épeire diadème …

28336274_229774910902942_1621610927949522151_o

Une épeire diadème
Attend qu’on l’aime …
Cette Araneus diadematus
D’un temple du lotus
Ses chakras a ouvert
Pour accueillir mes vers.
Dans une haie de lumières
Elle porte sa croix, altière.
Les épines de son diadème
Sont tous ces « je t’aime »
Accrochés à ses pattes velues
D’une tisseuse de toiles dévolues.
Telle Shiva, de symboles occultes,
Réceptive à tous les différents cultes,
Son gros diamant ventral
Est le tabernacle de l’Agneau Pascal.
Déesse venue de la ville de Chandernagor
Elle tisse ses toiles de fils en multicolor,
Qu’elle soit tortue Ninja ou Bouddha
Sa beauté renversante m’envoûta
Comme une fan pour son idole …
Mais comme tous les symboles
Elle porte sur elle cette ascension
Trouvée dans le silence de l’Adoration.
Une simple épeire diadème,
Messagère en ce temps du Carême,
Qui brode de fils d’argent une spiritualité
En ces temps bien alités.

 

25 Février 2018 – Jeannine Castel
photo : Frédéric Hennion sur Facebook

 

 

Jolie rascasse

25487435_419892018428538_5897753493794101392_o

Jolie rascasse
Te souviens-tu
De la Batterie-Basse
De la flèche pointue
De cet hurluberlu ?

Jolie rascasse
Te souviens-tu
De Manatee
Des invités
En cale-basse ?

Jolie rascasse
Je me souviens
De tes fonds de mer
De cet Écume de mer
Au parfum de mélasse.

Jolie rascasse
Tu me reviens
Sans les chiens
De bronze, immortelle,
Pour tant de gamelles !

Jolie rascasse
Le bronze est parti …
Un clin d »oeil du Paradis
Transcende ta place.
Un amour de rascasse.

 

26 Novembre 2015 – 10 Février 2018
Jeannine Castel
Photographe : Frédéric Hennion sur Facebook

La rose, la goutte et l’arbre

IMG_2961

Une rose enrhumée
Avait la goutte au nez.
La goutte perlait, perlait …
La rose s’étiolait.
Ses pétales s’écartèrent
Pour accoucher d’une sphère,
Découpèrent dans le noir
Un creux pour y recevoir
Un arbre enraciné dans le palais
D’une rose dont la goutte perlait.
Dans un sourire à la pluie printanière,
La goutte aurait préféré une rose trémière.
Bien vite elle oublia cette furtive nostalgie
Ne voulant pas souffrir de névralgies.
D’une goutte née d’une rose, 
                Un arbre prisonnier d’une goutte de rose,                 
À la barbe d’un nez goutteux, morose,
Ensemença la couleur bois de rose.

 

6 février 2018 – Jeannine Castel
photo : Frédéric Hennion sur Facebook

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus