Palsambleu !

brève

Un brève bleu venant de Thaïlande
Sur sa sous-espèce se demande
Si le Cyanéa est plus bleu
Que l’Aurantiaca brève bleu.
Bleu comme un Willoughbyi des montagnes
Il espère réchauffer une compagne
Glacée par les neiges éternelles
De l’Himalaya si froide, si rebelle.
La lune, cette grande aventurière,
Que ce brève bleu indiffère,
Qu’il soit du Laos, de l’Inde, du Cambodge,
Laisse douter ce brève bleu sur sa loge.
Brève rêverie le temps d’un passereau,
La Lune laisse poireauter cet indécis oiseau
Plus sédentaire qu’elle. La nuit achève
L’attente du brève bleu et son rêve.
Il s’enfuit vers d’autres nuits bleues,
Au fil des saisons et de ciel bleu.
Après de brèves attentes nocturnes
Caché dans le sous-bois, il revient, taciturne,
D’un continent indien, seul, sans succès.
Réservé, ce brève bleu n’aime pas les excès.

 

19 Mai 2022 – Jeannine Castel

Les poèmes de Chatnine
Photo : Extraordinaire Nature

 

 

 

 

 

 

Publié dans : Littérature et Poésie, oiseaux |le 26 mai, 2022 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus