Réveil matinal

Imésange

Quand le silence trop pesant
Me rappelle le poids des ans,
Mes idées noires plein la tête
D’une mésange me font fête.

De photographies se contenter
Quand les mots deviennent hantés,
Le silence absorbé par l’image
Capte mes muets bavardages.

Quand le silence bavarde
Avec la nuit qui s’attarde
Ma plume, cette flemmarde,
Célèbre ce sautillant barde.

Quand le silence trop pesant
Me rappelle le poids des ans,
Sautillent, sautillent mes pensées
Avec l’oiseau s’en vont danser.

19 Novembre 2021 – Jeannine Castel

Les poèmes de Chatnine
photo : Jean Gouin Wildlife Republic sur Facebook

 

 

Publié dans : Littérature et Poésie, oiseaux |le 24 novembre, 2021 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus