Un singulier traité de paix

boucriz

«Quelle mouche les a donc piqué ?
Qui pourrait me dire, m’expliquer …»
Se demande BOUCAN assis auprès de sa mère …
«Ces gueules rient ou sont de forte colère ?
« Jean qui rit, Jean qui pleure »
Soit la tartine de beurre, soit un leurre …
On attrape pas BOUCAN avec du vinaigre …
Maman barrons-nous avant que ça vire à l’aigre …
Leur subite envie de dormir … j’y crois pas un instant.
Plus rusé qu’elles, c’est sans compter le p’tit BOUCAN !
Si c’est pour tester mon courage de petit lionceau …
Ils baillent ou se moquent-ils tous ces sots ?
J’aperçois tout là-bas Mamie et POMPOM …
Qu’ont-ils raconté pour ainsi se tordre le bidon ?
Est-ce une manigance de grand-maman
Pour m’humilier devant tous ces crocs ardents ?
Vise … la hyène est déchainée, pliée en deux,
Hilare comme cet hypo dans son bain merdeux.
Et l’autre avec ses oreilles de chauve-souris …
Même plus de respect ! Que ce monde est petit, pourri …»
«Arrête BOUCAN d’exciter ta folle du logis …
Il s’agit tout simplement du signal pour aller au lit.
Un traité de paix à respecter entre nous pour la sieste.»
«Moi je trouve bizarre ce retournement de leur veste …
Dormir tu parles … ce sont toutes des gueules de pestes !»
«Va-t-en BOUCAN si tu veux, moi je reste.»
«Même pas peur ! Et d’abord j’aime pas ces roupillons,
Ces ronflettes, ces dodos à faire buller le bouillon.
Puisque c’est ainsi, je vais monter la garde
Et gare au somnambule qui comme par mégarde
Se tromperait de couchette et de chevillette …
Un méchant p’tit loup les attend ! Gare à vos boulettes !»
À peine eut-il fini de s’adresser à ces luminaires
Que BOUCAN s’écroula de sommeil contre sa mère.
Dans ses songes il n’entendit plus les ricanements
Qui finirent, traité ou pas, en des kiefs ronflants …

 

otoriz hiporiz rizzz

9 Juin 2020 – Jeannine Castel

Les poèmes de Chatnine
Photos : Fans de Tembo by Jackson  Dominique Gressien sur facebook

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus